Vivre avec des personnes âgées souffrantes

Vos parents sont âgées et souffrent de maladies chroniques tels le diabète, l'insuffisance cardiaque ou encore l'asthme. Vous faites le choix de laisser de côté votre indépendance et vous emménagez avec eux pour les aider dans leur quotidien et ainsi, les décharger quelque peu des problèmes qu'ils rencontrent chaque jour.

Votre décision est judicieuse et louable. Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux gérer votre nouveau mode de vie et à réussir votre intégration.

Vivre avec des personnes âgées souffrantes

La préparation matérielle

Vous aurez beaucoup à faire tous les jours ! Vos horaires vont totalement changés ainsi que votre planning quotidien. Professionnellement, êtes-vous à votre compte ? C'est mieux. Vous aurez un peu plus de liberté dans votre organisation. Vous êtes salarié ?

Ce sera beaucoup plus compliqué, car vous vous coucherez tard tout en vous réveillant tôt.

Si possible, essayez d'avoir une aide à domicile (vous pouvez par exemple voir auprès du CCAS ou Centre communal d'action sociale) notamment pour le ménage ou les repas. Plus vous êtes organisé, mieux vous vous en sortirez. Réorganisez l'agencement des meubles de la maison pour que vos proches puissent y circuler confortablement et sans danger. Si un de vos parents circulent en chaise roulante, pensez à faire motoriser ce fauteuil roulant. Sachez que tout doit être à portée de main !

Lorsque vos proches deviennent de moins en moins autonomes, il vous faudra même envisager de changer les sanitaires pour installer des modèles adaptés à leur condition physique.

La préparation psychologique

Empathie, compassion et patience : voilà les 3 mots qui devront régir votre fonctionnement psychologique. Ne contredisez pas, ne vous disputez pas, acceptez en silence ou raisonnez-les en douceur. N'oubliez pas que vous vous imposez dans leur espace de vie : ils avaient leur façon de faire, leur mode d'action, leurs habitudes. Ils auront du mal à accepter de changer leur routine à cause de leurs âges, de leur maladie ou de leur condition physique.

Les changements que vous apportez doivent donc se faire en douceur pour favoriser leur acception par vos parents. Ils doivent être convaincus de l'intérêt de chaque changement. S'ils ne sont pas d'accord au début, n'insistez pas. Régulièrement (et non chaque jour) prenez le temps de leur expliquer le bien fondé d'une décision à prendre.

N'oubliez surtout pas que vos parents sont vieux et malades, mais ils ne sont pas idiots et évitez de les infantiliser. Malgré la vieillesse et la maladie, ils conservent toute leur faculté intellectuelle et continuent de raisonner normalement.