Le pouvoir de l’aromathérapie : les soins par les huiles essentielles

L’aromathérapie permet de se soigner ou d’agir en prévention. Elle regroupe des modes opératoires précis et extrêmement efficaces.

Origine des connaissances des huiles essentielles

Les civilisations antiques employaient déjà les plantes par ce biais : en Chine (cannelle, gingembre…), au Moyen-Orient (fenouil, pin…), en Afrique (ravintsara, myrrhe…) ou encore en Amérique (bois de Hô ou sassafras….). Elle sont tombées dans l’oubli jusqu’à leur réappropriation par les arabes.

Lors du 19ème siècle, la distillation se fait à la vapeur. C’est avec M. Gattefossé, un parfumeur et M. Valnet que l’aromathérapie a pris son essor. La concurrence avec les molécules de synthèse ont par la suite mis cette discipline à rude épreuve. Elle est aujourd’hui largement reconnue et plébiscitée par le milieu médical et les particuliers eux-mêmes.

On l’emploie aussi en médecine vétérinaire. Les chats, chiens et chevaux bénéficient de l’aromathérapie pour les parasites, plaies, douleurs articulaires notamment.

Procédés d’extraction des huiles essentielles et champs d’application

La méthode la plus répandue est la distillation par entraînement à la vapeur d’eau, à basse pression. Il existe aussi la distillation à sec ou une technique mécanique sans chauffer la plante. Récemment, on innove avec des techniques de déshydratation par air chaud (nébulisat), de cryobroyage (broyage à froid par – 196°C)…

Une même plante peut donner plusieurs types d’huiles essentielles selon la partie extraite. Ainsi l’huiles essentielles de Néroli et le Petit grain bigaradier proviennent de l’Oranger. A noter qu’une huiles essentielles contient environ 75 molécules actives différentes. Elles sont très concentrées, c’est ce qui caractérise ces substances.

Il existe des huiles essentielles chémotypées qui ont des composants majoritaires. Citons le thym vulgaris qui donne 8 huiles essentielles chémotypées.

Les huiles essentielles ont un champ d’application très étendu  :

  • pathologies au niveau endocrinien ;
  • nerveux ;
  • circulatoire ;
  • digestif ;
  • respiratoire ;
  • articulaire ;
  • cutané (voie externe).

Différentes méthodes de soin sont possibles  :

  • inhalation depuis le flacon directement
  • inhalation des vapeurs depuis un bol d’eau chaude mélangée à l’HE
  • prise orale sur un sucre, du pain ou un comprimé neutre disponible en pharmacie
  • application cutanée directe sur le poignet ou la zone douloureuse, en préparation avec une huile végétale (amande par exemple).Attention à respecter strictement les doses recommandées. Il faut au départ tester des quantités minimes et surveiller d’éventuels effets secondaires.

    La production d’huiles essentielles

    La France comprend 30 producteurs. Certains produits sont sous label bio. Un unique label AOC existe en France, pour la lavande fine de Haute Provence.
    Le fabricant d’huiles essentielles bio aromabio.fr est d’ailleurs considéré comme leader sur ce marché.

    Vous pouvez évidemment trouver également des huiles essentielles (bio ou pas) en pharmacie, parapharmacie et sites spécialisés sur internet. Des médecins spécialisés soignent avec l’aromathérapie. Des formations pour particuliers existent aussi un peu partout en France.