Comment masser une cicatrice chirurgicale ?

Après une intervention chirurgicale, le corps met en route son processus de cicatrisation naturelle. Aussi, après une blessure, une césarienne, une opération, une chirurgie esthétique…, la peau cicatrise peu à peu.
Il y a néanmoins des cas où cette cicatrisation s’accompagne d’inconforts, de douleurs, de raideurs, d’un manque de mobilité ou de souplesse. Parfois même, d’autres problèmes plus graves peuvent apparaître, comme des problèmes lymphatiques ou de circulation sanguine.
La massothérapie peut aider à soulager et à résoudre ces problèmes. Découvrez comment !

Massothérapie : pour récupérer rapidement après une intervention chirurgicale

Un masseur expérimenté analyse l’état des tissus, les antécédents du patient, le type d’intervention chirurgicale qu’il a subit et le niveau de cicatrisation de sa plaie. Selon les résultats qu’il obtient, le massothérapeute peut alors choisir les outils et les techniques adaptés pour soulager l’inconfort. Vous pouvez trouver tout le matériel utile à ce type de massages sur le site massage-zen.shop.
Le but de ce massage est ainsi de drainer l’œdème qui pourrait être à l’origine de l’inconfort ou de l’enflure. Il est aussi question de diminuer les adhérences ou les sensations de tiraillement et de raideur que le patient ressent. Mais, le but d’un massage de cicatrice chirurgicale est, bien évidemment, d’améliorer la souplesse de la peau et de l’aider à cicatriser correctement.
Comment masser une cicatrice chirurgicale ?

Les types de massages utilisés pour une cicatrice chirurgicale

Pour soulager une cicatrice chirurgicale douloureuse ou inconfortable, ou encore la faire disparaître au maximum, il existe différentes méthodes. Il y a notamment le massage de drainage lymphatique manuel ou DLM, la technique du « palper-rouler » et la méthode du « relâchement myofascial ».
Le DLM est surtout utilisé dans le but de diminuer les risques de lymphœdème et l’œdème. Ce type de massage permet également d’augmenter l’énergie du patient, car il élimine les toxines.
La technique du « palper-rouler » se présente comme un pétrissage de la peau et de massages des zones cicatricielles. Le but est de séparer les couches de tissus et d’aider le corps à réaligner ses fibres tissulaires. En effet, c’est la formation des adhérences qui causent les inconforts et les douleurs. Et c’est justement cela que prévient la technique du « palper-rouler ».
Le type de massage utilisé pour une cicatrice chirurgicale dépend entièrement de sa gravité. Pour une cicatrice qui présente beaucoup d’adhérences, et souvent ancienne, le massothérapeute peut recourir aux techniques du « relâchement myofascial ». Elles ont pour objectif de masser les tissus profonds et d’aligner correctement les muscles. Après une chirurgie, la flexibilité du fascia peut, en effet, être mise à mal. Ce sont donc ces techniques qui peuvent y remédier à long terme.
Si le massothérapeute est compétent, 2 à 3 séances de massage suffiront pour apprécier des résultats. Cette durée est suffisante pour que la peau retrouve sa souplesse après une chirurgie. Évidemment, s’il s’agit d’une vieille blessure, il faudra compter plus de temps. Dans tous les cas, le massothérapeute est l’expert auquel il faut se fier pour se débarrasser de sa cicatrice chirurgicale.

masser cicatrice apres operation