Kyste Pilonidal : Comment cicatriser plus rapidement ?

Le kyste pilonidal communément appelé kyste sacro-coccygien est une affection très courante qui touche chaque année plus de 20 000 personnes juste en France.

Situé au niveau du sillon inter-fessier (coccyx), le kyste pilonidal se développe sous la peau, souvent à cause d’un poil incarné. Le retrait du kyste s’effectue lors d’une opération chirurgicale sous anesthésie générale.

Le mode opératoire le plus courant, consiste à réaliser une exérèse du kyste puis de laisser la plaie ouverte, celle-ci cicatrisant toute seule au bout de plusieurs mois de convalescence – Cette méthode est appelé “cicatrisation dirigée”.

Bénin, le kyste pilonidal reste une pathologie difficile à vivre pour les patients, nécessitant de longues semaines de convalescence pour la cicatrisation.

Retrouvez dans cet article quelques conseils pour cicatriser plus rapidement :

1. OPTER POUR UN MODE DE VIE SAIN

La cicatrisation d’une plaie fait appel à l’ensemble des ressources du corps humain. Il est donc indispensable, surtout dans le cas d’un kyste pilonidal (plaie de taille importante) de prendre soin de son corps et de lui offrir les meilleurs conditions possibles pour se régénérer.

Un mode de vie sain passe par une alimentation équilibrée avec des produits frais, non gras et apportant toutes les vitamines, minéraux, glucides, lipides et protéines nécessaires au corps. Cela passe également par un arrêt complet de sa consommation d’alcool et de cigarettes durant toute la période de cicatrisation, mais également quelques semaines avant l’opération.

Cicatrisation kyste pilonidal, mode de vie sain et équilibré

2. AVOIR DES SOINS POST-OPÉRATOIRE DE QUALITÉ

Les soins post-opératoires jouent un rôle prédominant dans la rapidité de cicatrisation de la plaie après le retrait du kyste pilonidal. Après toute opération, le chirurgien prescrit une ordonnance, pour permettre au patient de faire appel à une infirmière à domicile pendant toute la durée de la cicatrisation.

Il est important de procédé tous les jours au changement du pansement avec l’aide de son infirmière, qui utilisera alors du matériel, des équipements et une procédure spécifique pour changer le pansement.

Il est important de ne pas procéder au changement du pansement soi-même (hors cas de nécessité), pour garantir des soins de qualité.

3. PRENDRE SOIN DE SON ESPRIT

Prendre soin de son corps, c’est aussi prendre soin de son esprit. La convalescence lors d’une opération du kyste pilonidal étant longue, il est important de se préparer à passer de longues semaines à ne rien faire.

Ainsi, se préparer psychologiquement avant l’opération à affronter une période délicate, sera d’une aide précieuse pour la suite de la cicatrisation.

De nombreux professionnels de santé préconisent le recours à la méditation ou au yoga, pour faire le vide et rester zen tout au long de sa convalescence.

mediter pour cicatriser de son kyste sacro-coccygien ou pilonidal

4. UTILISER LA MÉDECINE NATURELLE

Le kyste pilonidal ne peut être soigné que part le biais d’une intervention chirurgicale. Cependant de nombreux remèdes et traitements naturels permettent de venir aider la cicatrisation des plaies.

Pour ne citer que les plus connus :

  • Le miel d’abeille
  • L’aloe verra
  • L’argile verte
  • Granule homéopathique

Ces traitements ne sont pas “magiques” mais permettront d’aider à la cicatrisation de la plaie.

comment faire cicatriser plaie apres opération poil coccyx

que peut on mettre sur kyste pilonidal pour faire cicatriser

que peut on utilise pour cicatriser un kyste pilonidal