La différence entre massage de confort et chiropratique

On confond parfois chiropratique et massage ! Il s’agit pourtant de deux techniques complètement différentes.

Les chiropraticiens professionnels ont l’obligation de posséder des diplômes en médecine et ils traitent des pathologies physiques (musculo-squelettique), alors que le massage ne requiert qu’une formation plus légère et se situe plutôt dans le domaine du confort et du bien-être de la personne.

Un article de chiro gatineau, Clinique Gamelin du secteur Hull

La différence entre massage de confort et chiropratique

La chiropratique, une discipline médicale

Au Québec, depuis 1973, le métier de chiropraticien / chiropraticienne est réglementé. Ces praticiens doivent être membres de l’Ordre des chiropraticiens du Québec et obtenir leur doctorat de premier cycle complété par plusieurs stages avant de pouvoir pratiquer leur métier. La formation se fait au sein d’organismes accrédités tels que l’Université du Québec par exemple pour une durée de cinq ans.

Différentes approches médicales sont abordées telles que les sciences fondamentales, les sciences cliniques, les techniques chiropratiques, la microbiologie, la prescription d’exercices et d’autres sciences complémentaires.

Le massage, une méthode bien-être

Pour pouvoir effectuer des massages, il n’existe pas vraiment d’examen obligatoire. De nombreux centres de formation en technique de massage proposent différentes méthodes. Les cours peuvent se faire sur quelques jours seulement ou quelques mois et le niveau d’étude va dépendre de l’école et de la formation suivie.

Les masseurs peuvent travailler dans le secteur médical comme un complément à d’autres techniques mais aussi dans le milieu privé dans des instituts d’esthétique, des hôtels, des spas…

Les champs d’application chiropratique/massage

Les praticiens en chiropratique appliquent une méthode douce et naturelle pour améliorer le fonctionnement de la colonne vertébrale et des autres articulations grâce à des manipulations avec les mains ou des instruments homologués.

Cette technique permet:

  • de soulager certaines pathologies (subluxation vertébrale, sciatique, arthrose…)
  • de diminuer la douleur (torticolis, migraine…)
  • de prévenir des problèmes de santé par des exercices et des conseils comme la meilleure posture de sommeil à adopter.

Contrairement à la chiropratique, le masseur ne demande ni examen médical et ne pose pas de diagnostic. Son premier objectif n’est pas de guérir mais d’apporter une relaxation totale.

En cas de douleur l’avis d’un médecin est indispensable.

En revanche, le massage est tout à fait indiqué pour détendre, déstresser et apporter du bien-être. Il n’entre pas dans le contexte d’un traitement et peut être pratiqué selon les besoins et les envies de la personne.