Étude : paracétamol et stérilité masculine

Anders Hay-Schmidt, chercheur danois en poste à l'Université de Copenhague, s'est récemment penché sur l'existence d'une incidence entre paracétamol et stérilité masculine. Voyons ce qu'il en est ressorti.

Étude : paracétamol et stérilité masculine

Testostérone et paracétamol

Le paracétamol, rappelons-le, est utilisé en tant qu'antalgique et antipyrétique.  Il vise donc à combattre douleurs et fièvre. Le paracétamol est l'un des médicaments les plus utilisés de par le monde.

Très répandu, le paracétamol est également vivement critiqué. Ainsi, il y a un an, les résultats d'une étude britannique, publiés dans le Journal of American Medical Association, avaient déjà fait grand bruit. Des spécialistes de l'Université de Bristol avaient alors affirmé que la prise de ce médicament durant la grossesse pouvait favoriser l'apparition de troubles du comportement chez l'enfant. Aujourd'hui, le paracétamol se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente.

Anders Hay-Schmidt a ainsi entrepris d'administrer du paracétamol à des souris. Les rongeurs exposés à cette substance chimique sont apparus moins agressifs envers les mâles, s'en sont trouvés moins enclins à se reproduire et moins disposés à marquer leur territoire. En d'autres termes, le paracétamol avaient sur ces souris les effets contraires à ceux de la testostérone.

Le chercheur s'explique:
"La zone du cerveau qui contrôle le désir sexuel, le noyau dimorphe sexuel, avait la moitié du nombre de neurones pour les souris qui avaient reçu du paracétamol. L’inhibition de la testostérone a également conduit à une réduction de moitié de l’activité dans une région du cerveau qui est significative pour les caractéristiques masculines”

Hommes et souris?

Reste à savoir si le paracétamol a les mêmes effets sur l'homme... Davis Møbjerg Kristensen, chercheur au Département des sciences biomédicales eu sein de l'Université de Copenhague, affirme qu'il serait trop dangereux de tenter l'expérience sur l'homme au vu des résultats obtenus sur les souris. Voilà qui est rassurant...