La klamath une algue très riche en vitamines

L’ Aphanizomenon Flos Aquae ou AFA – son nom signifie « fleur de vie invisible de l’eau » – est une algue bleue-verte ou cyanobactérie, premier organisme apparu sur terre dans la « soupe primitive » il y a 3,5 milliards d’années.

Les effets antioxydants et anti-inflammatoires d’AFA Klamath ont conduit à rechercher des effets sur le système immunitaire. Des études in vivo et in vitro montré que la consommation de 1,5 g d’AFA Klamath produit 2 heures après la prise une mobilisation généralisée des lymphocytes et monocytes, entraînant une migration des cellules tueuses naturelles NK et des lymphocytes du sang vers les tissus. L’AFA Klamath augmenterait donc le « trafficking » des cellules immunitaires, c’est-à-dire, leur capacité à être mobilisées.

Les recherches ont identifié un polysaccharide unique à l’AFA Klamath qui stimule de façon très significative la phagocytose des macrophages, par activation des facteurs de transcription et expression des interleukines et de TNF-α. Ce polysaccharide s’est révélé in vitro entre 100 et 1000 fois plus actif dans l’activation des monocytes   que les préparations de polysaccharides actuellement utilisées dans l’immunothérapie du cancer. Ces résultats ouvrent donc des pistes intéressantes dans le développement de traitements d’origine naturelle pour induire une réponse rapide en cas d’infection virale ou de développement de tumeur. Dans une étude norvégienne réalisée à partir d’essais biologiques sur 6 cyanobactéries, l’AFA Klamath a révélé contenir diverses substances antibactériennes.

Origine de la Klamath

La Klamath (Aphanizomenon flos aquae) est une micro-algue de couleur bleue-verte. Son nom signifie « fleur invisible de l’eau ». Elle est issue du lac Klamath Supérieur, d’où elle tire son nom actuel, situé dans l’état de l’Orégon aux Etats-Unis. Cette algue unicellulaire procaryote est apparue il y a plusieurs milliards d’années sur terre. Proche de la spiruline (qui est, elle aussi, une cyanobactérie), la Klamath contient :

  • ≈ 60% de protéines (poids sec de l’algue)
  • ≤ 25% de carbohydrates
  • ≤ 8% de matières grasses (généralement autour de 2%)
  • Chlorophylle A, pigment photosynthétique de couleur bleu -vert, indispensable chez les organismes acteurs de la photosynthèse.

Ainsi, la Klamath est riche en protéines et contient peu de matières grasses.

Utilisation en complément alimentaire de klamath

Il faut prendre jusqu’à 2 gélules de klamath par jour avec un grand verre d’eau au cours des repas comme le montre sur le site Ruedesplantes