Comment consommer la spiruline ?

La spiruline est une algue de forme spiralée qui appartient à la famille des micro-algues. Il existe plusieurs espèces de spiruline comestible, mais celle que l’on rencontre couramment sur le marché est la Spirulina Platensis. Cette dernière est reconnue pour ses nombreux bienfaits sur la santé et pour sa riche composition nutritionnelle. Pour bénéficier pleinement de toutes ces vertus, encore faut-il savoir consommer la spiruline. Voici justement quelques conseils pour la prendre correctement.

La posologie de la spiruline

Pour profiter des mille et une vertus de la spiruline, il convient de respecter les doses recommandées. Aussi, comme la spiruline agit comme un détoxifiant sur l’organisme, un surdosage ou un mode de consommation trop brusque pourrait entraîner quelques effets indésirables. La posologie classique consiste à prendre entre 3 g et 5 g de poudre de spiruline par jour, mais la première semaine, la quantité recommandée à consommer est de 1 g par jour, puis les doses sont à augmenter de 0,5 g tous les 5 jours.

Généralement, il n’est pas indiqué de dépasser les 6 g par jour même s’il existe des cures de très courte durée de 10 g par jour. Cependant, il convient de rappeler que la spiruline est largement plus efficace lorsqu’elle est prise en petite dose de manière régulière et sur une durée de 4 à 6 semaines. Après chaque cure, une pause de la même durée est obligatoire.

En outre, il n’est pas conseillé de faire plus de 3 cures par an. Pour les effets tonifiants de la micro-algue, certains optent pour une prise matinale, au moment du petit-déjeuner. Pour certains, la spiruline est bénéfique lorsqu’elle est consommée l’après-midi pour sa propriété régénérante.

Comment consommer la spiruline ?

La spiruline et l’alimentation

Dans plusieurs pays du monde entier, la spiruline fait partie intégrante de l’alimentation de la population. Elle peut par exemple être consommée sous forme de galettes en Afrique ou alors mélangée au repas des enfants pour lutter contre la malnutrition. La spiruline constitue aussi un aliment privilégié des végétariens grâce à sa teneur en protéines, en fer, ou encore en vitamine C, tout comme elle constitue l’alliée des régimes minceur pour cette grande richesse nutritionnelle.

À titre d’information, ce super aliment est le seul qui ne soit pas d’origine animale et qui contienne pourtant de la vitamine B12 en grande quantité. Pour décupler les effets de la spiruline sur votre corps et sur la santé, il est conseillé de l’associer à de la vitamine C. Cette dernière permet une meilleure assimilation du fer d’origine non animale par l’organisme. L’algue est donc plus bénéfique lorsqu’elle est consommée avec des aliments riches en vitamine C.

Par contre, le thé et le café réduiraient l’absorption du fer et du calcium par l’organisme à cause de la caféine et de la théine. Au cours d’une cure de spiruline, il n’est donc pas recommandé d’en prendre ; leur consommation doit au moins être espacée de quelques heures. Enfin, comme les minéraux et les vitamines tendent à se dénaturer lorsqu’ils subissent de fortes chaleurs prolongées, il vaut mieux ne pas cuire la spiruline au risque de perdre la majorité de ses bienfaits.

Les différentes formes de consommation de l’algue

La spiruline existe sous plusieurs formes de consommation sur le marché. Sur le site spirulinedelacotebleue.fr par exemple, de la spiruline de qualité supérieure produite en France est en vente sous la forme de poudre, de comprimés ou encore de paillettes, etc.

En poudre

La spiruline en poudre est la forme la plus courante dans la mesure où elle permet plusieurs usages. Elle peut être saupoudrée sur différents plats ou diluée dans une boisson en vue d’un usage interne. Mais la spiruline en poudre s’utilise aussi en usage externe, notamment en tant que composant de recettes de soin pour la peau et les cheveux. Par ailleurs, la spiruline en poudre représente la forme la plus pure, car elle a subi le moins de transformation.

En paillette

La spiruline en paillette constitue aussi une forme pure en n’ayant subi que peu de transformations. Elle s’utilise comme ingrédient à part entière de recettes en tous genres, surtout pour agrémenter les salades, les yaourts, les coupes de fruits, etc.

En gélules

La spiruline en gélules permet une consommation facile de l’algue pour les personnes qui ont du mal avec son goût et son odeur caractéristique. En effet, les gélules sont faites de poudre de spiruline enveloppée de gélatine, ce qui revient généralement plus cher que le produit présenté en poudre.

En comprimés

La spiruline en comprimés ne possède pas non plus de goût pour une prise plus facile de l’algue. Elle permet un usage, tant externe qu’interne. Pour un usage en interne, il suffit d’avaler le comprimé et le tour est joué. Pour un usage externe, le comprimé est à concasser en vue d’obtenir de la poudre. Toutefois, sa fabrication se fait souvent en utilisant des anti-agglomérants, ce qui rend le produit moins qualitatif.

La spiruline liquide

On peut aussi retrouver de la spiruline sous forme de liquide contenu dans des ampoules. Cette forme s’obtient en mélangeant des extraits de spiruline avec de l’eau purifiée ainsi que d’autres composants comme des arômes et des acidifiants. De ce fait, le produit revient plus cher et moins pur. Toutefois, cette forme permet une consommation évitant le goût et l’odeur prononcés de l’algue.

Les effets indésirables de la spiruline

La consommation de spiruline est déconseillée aux personnes souffrantes de calculs rénaux, à celles avec un taux élevé d’acide urique dans le sang, et aux gens atteints de goutte. Il n’est pas non plus recommandé aux femmes enceintes et allaitantes d’en prendre. En effet, la spiruline contient des métaux lourds qui ne sont pas toujours compatibles avec certains problèmes et état de santé. Il faut aussi éviter de prendre la spiruline le soir pour éviter les risques d’insomnies, car l’algue possède des vertus stimulantes.

Aussi, il convient toujours de bien lire les étiquettes de produits ; une mention « algue bleue-verte » sans le terme « spiruline » indiqué peut en réalité faire allusion à un autre type d’algue. Enfin, il est recommandé de privilégier les méthodes de culture contrôlées au risque d’obtenir des algues polluées de métaux lourds dangereux comme le plomb, le cadmium ou l’arsenic.