De l'art de cocooner...

J'aime à penser parfois que je suis experte dans l'art du cocooning... Et ne croyez surtout pas que c'est un art facile !

Certains, qui sont de vraies piles électriques, ne peuvent tout simplement jamais se mettre en pause... Paresser, flemmarder, s'occuper de soi, sont des mots ou des concepts qu'ils ne comprennent pas... Il leur faut, impérativement, être continuellement en activité... Ouf, heureusement ce n'est pas mon cas !

De l'art de cocooner...

Quand j'y repense, je me souviens, avec délectation, c'est vrai, je dois le dire, de cette période, où, à l'adolescence, je pouvais passer quelques heures devant une série télé ou le nez dans un bon livre. Aujourd'hui, de nombreuses, très nombreuses même, années après, quand je ne fais "rien", quand je lézarde, je me sens quand même un peu coupable ! Mais où est donc passé ce sentiment d'insouciance ? Ca ne m'effleurait même pas l'esprit, à l'époque, que je pouvais perdre mon temps ou gâcher ma vie...

En y réfléchissant bien, je me rends compte que quand je me dorlote, quand je suis en mode cocooning donc, je ne perds pas du tout mon temps, que du contraire ! C'est dans ces moments-là que mon esprit est le plus fécond d'ailleurs, sans doute parce que je le laisse divaguer librement...

Alors, la soirée cocooning parfaite et idéale, selon moi, c'est tout simplement ne pas se prendre la tête pour faire le repas, c'est avoir sous la main un super film ou un livre palpitant...  J' enfile mon pyjama, je me plante sur le canapé avec, bien entendu, tout à portée de main, et je ne fais rien si je veux ! Entre nous, c'est mieux encore, quand on cette chance, d'avoir une cheminée ouverte avec un bon feu de bois qui crépite en fond sonore (Et qu'il fait moins dix dehors !).