Les centres de thalasso en Bretagne

La Bretagne est connue pour l’attrait touristique qu’elle exerce, même s’il est vrai qu’elle est difficile d’accès. L’implantation touristique est d’autant plus forte que l’industrialisation y est relativement faible. Mais le littoral breton est resté préservé. Ici point d’immeubles de dix étages construits sur la plage comme on peut le voir à d’autres endroits.

La Bretagne, terre préservée

Les maisons sont discrètes, le nombre d’étages limité, le style en général de bon goût. L’essentiel des côtes bretonnes reste sauvage (d’où l’appellation « Côte Sauvage » d’ailleurs).

Certaines villes se sont très tôt dotées de centres de thalasso, à l’instar de Quiberon ou Carnac. A l’époque, le pari était risqué. Ce nouveau tourisme coûtait cher à mettre en place, et l’accueil du public incertain. Mais le pari fut réussi. D’autres centres s’implantères en différents endroits de la péninsule comme Dinard ou Belle-Ile.

Les centres de thalasso en Bretagne

Pourquoi un tel succès malgré un climat qui n’est pas spécifiquement adapté au tourisme ? D’abord parce que la Bretagne a inventé la thalassothérapie, il y a une centaine d’années. Cette invention n’est pas le fruit du hasard : pour attirer des touristes à Roscoff, il fallait un supplément d’âme, quelque chose qui fasse venir les vacanciers de loin malgré des routes peu engageantes. C’était les premiers pas du tourisme de santé. C’est ce que Louison Bobet a réactivé dans les années 70, en mêlant vacances, bien-être et investissement dans son propre capital santé. Un séjour, trois bénéfices.

Une autre raison de ce succès, c’est que bien que située en France, du fait de son enclavement, la Bretagne est dépaysante. Quand on y réside quelques jours, on se rend compte que le rythme n’est pas le même, en tout cas dans les petites villes. Et l’on se prend à se demander si on a bien fait les bons choix de vie. Beaucoup de bretons se plaignent du temps, mais avez-vous remarqué à quel point ils tiennent à leur région ?
La Bretagne est une terre attachante, et la solidarité des centres de thalasso bretons entre eux est la preuve de leur capacité de remise en question au service des curistes.

Les centres de thalasso en Bretagne rencontrent depuis leur création un succès qui ne s’est jamais démenti, ni pour les plus connus comme Carnac ou Saint Malo ni pour ceux qui le sont moins comme Belle-Ile ou Port-Crouesty. Ce n’est pas le beau temps qui a construit ce succès, c’est bien la compétence et la remise en cause des centres. Et les curistes s’en sont rapidement rendu compte.