Et si manger du fromage quotidiennement améliorerait la santé ?

Les spécialistes et les études ne cessent de  démontrer que  le laitage est bon pour la santé. Cependant, bien qu’en France, il ne peut y avoir de repas digne de ce nom sans un plateau de fromages. Ce produit laitier est souvent décrié pour sa forte teneur en graisses et en calories. Pourtant, il a aussi ses bienfaits.

Le fromage : ses bienfaits sur la santé

Le fromage n’est pas bon que pour les papilles. Il  l’est aussi pour la santé. Il s’agit d’un excellent allié pour la forme. D’ailleurs, c’est le meilleur aliment pour concilier gourmandise et bonne conscience. Sans compter les glucides et des lipides, il renferme également des protéines, des vitamines et des sels minéraux. Mais comme tous les produits laitiers, les bienfaits du fromage reposent sur sa teneur en calcium. C’est un élément chimique qui est indispensable pour la formation et l’entretien des os et dont le corps ne peut pas produire naturellement. Par ailleurs, il comporterait aussi du phosphore, une substance que l’on trouve généralement dans les dentifrices. Ainsi, il renforce les dents et aide à la régénérescence des tissus. Mais ce laitage a également d’autres atouts bien cachés. En effet, à l’instar du chocolat et du gingembre, il aurait des vertus aphrodisiaques grâce au tryptophane.

Les meilleures catégories de fromages

Il existe autant de catégories de fromage  dans ce monde. Avec autant de variétés, même ceux qui sont en plein régime minceur peuvent s’adonner à un petit plaisir gustatif. D’ailleurs, la plupart des fromageries utilisent exclusivement des graisses naturelles. Donc, il est  inutile de se priver surtout, si c’est pour se rabattre sur du laitage industriel. Il suffit pour cela d’opter pour des produits moins caloriques. On compte la cancoillotte, la mozzarella, la feta et le camembert. Le fromage à pâte pressée cuite et le fromage au lait cru de vache partiellement écrémé sont à l’inverse plus riches, mais meilleurs pour les papilles. On peut citer le Gruyère, le Comté, le Beaufort ou encore la tête de moine. Cette deuxième catégorie constitue le choix idéal pour accompagner un vin. Lors d’un apéritif, on peut jouer la carte de la créativité en les associant avec des crevettes et une assiette de crudité, rien de tel pour ouvrir l’appétit.